La voix de Votre Saint-Germain au conseil municipal d'installation


Ce mardi 26 mai se déroulait le premier conseil municipal du mandat.


Les 4 élus citoyens Votre Saint-Germain, Alexis Mayet, Alexia Mambié, Corentin Liogier et Colette Couperier regrettent que cette séance se soit tenue à huis clos, il s'agit d'une atteinte aux droits démocratiques des Saint-Germanois, alors qu'il aurait été tout à fait possible de limiter la participation du public ou de retransmettre le conseil de façon numérique.


Les 4 élus Votre Saint-Germain ont voté blanc à l'élection du Maire. Ils ont également voté blanc à l'élection des adjoints, de même qu'un 5e élu.

Vous trouverez ci-dessous la déclaration liminaire à l'élection du maire des élus Votre Saint-Germain, ainsi que la seconde déclaration que les élus Votre Saint-Germain ont malheureusement été empêchés de prononcer.

Les élus Votre Saint-Germain dénoncent la présence de la gendarmerie nationale dans l'enceinte du conseil juste avant le début de la séance.


Les élus Votre Saint-Germain restent mobilisés et le resteront durant tout le mandat, dans l'intérêt des habitantes et des habitants de Saint-Germain. Pour les contacter : elus.votresaintgermain@gmail.com ou 06.88.69.86.35.


Compte-rendu du conseil :


INTERVENTION LIMINAIRE A L'ELECTION DU MAIRE

----

Mesdames Messieurs chers collègues,

Permettez-moi de souhaiter la bienvenue aux nouveaux élus : mes collègues du groupe Votre Saint-Germain évidemment, mais aussi du groupe Saint-Germain la ville qu’on aime.


Souhaitons que vous dynamisiez ce conseil, en prenant part à un débat trop souvent inexistant, qui est pourtant la condition d’une assemblée démocratique, car rien n’oblige un élu à dire amen à tout sans discussion.


L’élection municipale a eu lieu pendant la pandémie et c’est historique : notre conseil a été élu par moins de la moitié des habitants... Les conditions de ce scrutin en interrogent la sincérité.


Nous remercions ceux qui sont venus voter alors qu’il est désormais démontré qu’il y avait danger.


La nouvelle majorité municipale représente 29% des saint-germanois. Notre conseil municipal dans son ensemble n’est pas majoritaire.


Il faut donc démontrer aux saint-germanois notre utilité pour répondre à leurs besoins. Gagner leur confiance et notre légitimité. Faire preuve de modestie et tirer les conséquences en changeant les pratiques.


Ce n’est pas à huis clos dans l’entre soi de ce conseil que nous représenterons la volonté et l’intérêt des Saint-Germanois... Il faut associer réellement les habitants aux décisions, sans se contenter d’opérations de communication ou de pseudo-concertations pilotées. C’est une question démocratique.


Le mandat que nous débutons sera donc spécial. Nous l’abordons dans une volonté constructive avec un outil évolutif : le programme pour une ville écologique, solidaire et vivante que nous avons construit avec les saint-germanois et que nous continuerons de développer avec eux.


Il ne s’agit pas d’un bottin de constats, mais de solutions concrètes pour répondre aux problèmes d’aujourd’hui et aux enjeux de demain :

  • Pour bien vivre à Saint-Germain, avec les services nécessaires aux habitants,

  • Pour la transformation écologique et solidaire de notre ville,

  • Pour un territoire vivant et dynamique,

  • Le tout en utilisant l’expertise citoyenne, en redonnant le pouvoir aux habitants et en faisant preuve de transparence.

Chers collègues de Saint-Germain la ville qu’on aime, nous avons pu observer, particulièrement dans la profession de foi de votre liste, que nos idées faisaient leur chemin et nous ne pouvons que nous en féliciter.

Nous serons constructifs, car si votre groupe souhaite mettre en œuvre des mesures pertinentes pour la commune, qui sucitent l’approbation des habitants et sont cohérentes avec nos engagements, nous les soutiendrons et nous serons disponibles pour les co-construire.


Être constructifs dans l’intérêt des habitants, c’est ce que nous avons souhaité dès notre élection à propos de la crise sanitaire en faisant à plusieurs reprises état de notre disponibilité et en faisant des propositions concrètes et réalistes.


Mais on ne peut pas être constructifs tout seul et j’attire l’attention du conseil sur ce point.

Aussi, lorsque l’on nous répond « manœuvres politiciennes » et « puérilité » il est vrai que cela est fort peu encourageant.


Peu encourageant aussi que des membres du groupe Saint-Germain la ville qu’on aime cessent de nous dire bonjour, qu’un adjoint sortant et certainement futur adjoint use du mépris de classe ou qu’un autre multiplie les outrances, voire use du mensonge ou de l’insulte à l’égard de l’opposition, tout en considérant que l’urgence de l’heure est de s’engager dans une ridicule bataille des clics et des likes.


Nous avons été constructifs en prenant part à la distribution des masques en tissu aux habitants alors que cela a servi de gigantesque opération de communication à Messieurs Aguilera, Wauquiez et Riboulet.


L’opposition a été encore moins bien traitée ici qu’à Bellerive, Cusset ou Vichy : au contraire des trois villes citées, aucun conseil municipal dématérialisé de crise malgré nos demandes.


A Bellerive, le Maire a eu une conférence téléphonique avec les nouveaux élus d’opposition durant le confinement.


À Saint-Germain, strictement rien.


C’est un très mauvais message envoyé .


Nous serons constructifs mais nous prenons acte de l’exercice du pouvoir unilatéral de la majorité.


Chers collègues, la logique institutionnelle nous pousse à ne pas présenter de candidat au poste de maire. Pour autant nous ne voterons pas pour la candidature présentée par le groupe Saint-Germain la ville qu’on aime, cela serait contraire à nos engagements devant les saint-germanois, et impossible devant l’absence de signe de bonne volonté de votre part.


INTERVENTION SUR LA CRISE SANITAIRE

----

Nous n'avons pas pu prononcer cette déclaration, à l'issue de l'élection du Maire, qui ne nous a pas donné la parole.


Dans cette période inédite, nous pensons à ceux qui ont été ou sont touchés, directement ou indirectement par le virus, l’isolement, la crise sanitaire et économique : humainement, socialement, ou professionnellement.


Le virus est toujours là au moment où l’on impose à tous, au nom d’impératifs économiques, de retourner au travail ou à l’école.


Les mensonges répétés du pouvoir, la mise en danger des populations, rendent nécessaire de se protéger nous-mêmes et de veiller les uns sur les autres.


Et cette période démontre que certains avaient tort.


Tort de sacrifier les services publics et pour commencer la santé.


Tort de célébrer les premiers de cordée alors que la crise prouve que ce sont les premiers de corvée qui sont les essentiels bien que souvent peu considérés et peu payés.


Tort de ne pas croire à la solidarité : les saint-germanois se sont organisés eux-mêmes, pour rendre service à leur voisinage, aux personnes en difficultés et les associations caritatives ont aussi assumé leur rôle.


Nous remercions de tout cœur ceux qui étaient et sont en première ligne. Mais cela ne suffit pas : il faut changer de paradigme, il faut des d’actes.


Nous profitons de l’occasion pour demander au groupe Saint-Germain la ville qu’on aime : êtes-vous prêts à accorder une prime exceptionnelle aux personnels municipaux éprouvés par cette période ?


Il est regrettable que la réponse municipale à la crise sanitaire ne soit pas à l’ordre du jour de ce conseil.


D’autant que depuis le 15 mars, tout n’a pas été mis en œuvre : pas de lettre d’information papier pour les non-connectés, un lancement de la lettre en ligne 3 semaines après le début du confinement, pas de kit de réouverture ou d’aide municipale pour les commerces, aucun dispositif exceptionnel au contraire des nombreuses initiatives recensées par l’AMF.


La question du suivi des personnes fragiles et en difficulté sociale, du décrochage scolaire et de la reprise, de la situation budgétaire de la commune devrait aussi être abordée.